Stage de conduite
Le système du permis à points est entré en vigueur en juillet 1992. Ce système est simple. Au départ, chaque nouveau conducteur dispose d'un capital de points, qui, selon les infractions au code de la route commises, sont enlevés. Lorsque vous les avez tous perdu, votre permis est annulé et pour le repasser, vous devez attendre 6 mois. Pour récupérer vos points, vous pouvez passer un stage. Ce stage de récupération de points vous permet de récupérer 4 points maximum. Vous ne pouvez pas en faire plus d'un par an. Les stages de récupération de points sont organisés par des centres de formation agréés par les préfectures. Un stage de récupération de points dure deux jours et coûte de 245 à 265 euros selon le lieu choisi. Le stage est en fait un stage de sensibilisation aux causes et conséquences de l'accident, qui se déroule sur deux jours. La première journée est constituée d'un tour de table de chaque participant qui doit se présenter et expliquer pourquoi il participe à ce stage de sensibilisation. On vous informe ensuite sur les chiffres clés de l'insécurité routière, puis sur la politique de sécurité routière. On vous parle ensuite de la « logique de l'accident », vous analysez ensuite les comportements au volant et les situations d'infraction. Le deuxième journée est consacrée à l'analyse de cas d'accident, et vous abordez les lois physiques, la sécurité active et passive, les limites des véhicules et les répercussions. Vous abordez également les risques liés à l'alcool, aux drogues, aux médicaments et leurs effets sur la conduite. Enfin, le stage de récupération de points se conclue par une synthèse et un tour de table. Un psychologue et un formateur de la sécurité routière, agréés par le ministère des Transports, animent le stage. Un stage de sensibilisation est suivi par une vingtaine de personnes en même temps et n'est pas sanctionné par un examen. Les points récupérés sont crédités sur votre permis de conduire dès la fin du stage. Le stagiaire doit être présent pendant toute la durée du stage pour le valider.

Un stage de sensibilisation permet de récupérer des points sur son permis de conduire, perdus lors d'infractions à la sécurité routière. Il est effectué dans un centre agréé. La participation à un stage peut être volontaire, mais elle peut revêtir un caractère obligatoire en remplacement d'une sanction. Le déroulement du stage est quoi qu'il arrive identique à tous les cas de figure. Si vous commettez une infraction sanctionnée par un retrait de points, vous pouvez choisir d'effectuer un stage de sensibilisation à la sécurité routière. Le stage vous permettra alors de récupérer jusqu'à 4 points, dans la limite des 12 points maximum du permis. Cependant, sachez que le permis de conduire ne doit pas avoir perdu sa validité. Si vous recevez une lettre recommandée du ministère de l'intérieur informant de l'invalidation de votre permis de conduire pour solde de points nul, vous ne pouvez pas suivre ce stage. Vous ne pouvez suivre qu'un stage par an. Pour savoir où passer un stage de sensibilisation, vous pouvez vous renseigner auprès de votre préfecture qui vous fournira une liste des centres agréés. La participation à un stage de sensibilisation est en revanche obligatoire si vous êtes en période probatoire et que vous commettez une infraction sanctionnée par un retrait de 3 points minimum. Vous recevez dans ce cas une lettre recommandée du ministère de l'intérieur qui vous notifie le retrait de points et l'obligation de suivre un stage. Vous disposez d'un délai de 4 mois à compter de la réception de la lettre. Vous pouvez alors récupérer 4 points maximum dans la limite de 6 pour les conducteurs en période probatoire. Le centre de formation délivre une attestation de suivi de stage à la fin du stage de sensibilisation. Si vous ne vous soumettez pas à cette obligation, vous recevrez une amende de 135€ et votre permis sera suspendu. Le stage de sensibilisation peut être aussi une alternative à une sanction judiciaire. C'est le procureur de la République qui vous le propose. Il peut aussi exiger que vous suiviez ce stage de sensibilisation en complément d'une autre sanction, si vous avez commis un excès de vitesse ou que vous avez conduit en état d'alcoolémie. Le stage dure deux jours et est animé par des animateurs diplômés accompagnés d'un psychologue. Ce stage permet d'étudier des cas d'accidents, d'aborder les lois physiques et leurs conséquences sur les véhicules et leur conduite, vous devez aussi remplir un questionnaire d'auto-évaluation. À l'issue du stage, on vous remet une attestation de stage si et seulement si vous avez suivi la totalité de la formation. Dans un délai de 15 jours, un double de ce document est transmis au préfet du département du lieu de suivi de stage. Le nombre de vos points est alors reconstitué, et prend effet le lendemain de la dernière journée du stage. Le coût du stage de sensibilisation varie de 230 à 280€ selon les centres.