Investir dans du Duflot
Vous aimeriez bien bénéficier des avantages de la loi Duflot 2014, mais au juste, quels en sont les avantages ? Sur le principe, vous savez que ce dispositif vous permet d'investir dans un logement, et de déduire fiscalement une partie du montant de l'investissement à condition de le louer. L'avantage de cette loi est donc fiscal, puisque cela vous donne droit en effet à une réduction d'impôt. Cette réduction est calculée sur le prix de revient des logements neufs ou réhabilités, qui doivent atteindre les performances techniques du neuf. Ces logements doivent aussi être construits dans des zones présentant un déséquilibre entre l'offre et la demande de logements. Les conditions de location sont ensuite encadrées, le logement devant être loué nu pendant au moins neuf ans, le locataire ne devent pas appartenir au cercle familial du propriétaire, et ses revenus devant être inférieurs à un plafond fixé par décret. Fiscalement, cet avantage s'élève à 18% du prix de revient du bien dans la limite d'un plafond global de 300 000 euros et de 5 500 euros par mètre carré, et ne peut être reporté d'une année sur l'autre. Plus d'informations sur duflot.org

La loi Duflot 2014 est un dispositif gouvernemental en faveur de l'investissement immobilier locatif. Il permet de soutenir la construction de nouveaux logements, avec un objectif clair du gouvernement : construire 500 000 nouveaux logements par an, dont 150 000 logements sociaux, et donc apporter une offre abordable de logements dans le secteur social. Il a été mis en place au bénéfice des contribuables, quels qu'ils soient, qui acquièrent un logement neuf ou en état futur d'achèvement entre le 1er janviers 2014 et le 31 décembre 2016. Il permet en effet une réduction d'impôt sur le revenu de 18% du montant de l'investissement, étalée sur 9 ans de manière linéaire et égale. Il génère jusqu'à 6 000 € de réduction d'impôt par an pendant 9 ans. Ce dispositif est toutefois soumis à certaines conditions. Tout d'abord, vous devez, en tant que propriétaire du bien immobilier, vous engagez à louer le logement nu à usage d'habitation principale pendant une durée minimale de 9 ans. Ensuite, le logement ne peut être loué à un ascendant ou à un descendant, ou toute personne du même foyer fiscal que vous, et l'engagement de location doit prendre effet dans les 12 mois qui suivent la date d'achèvement de l'immeuble ou de son acquisition si elle est postérieure. Aussi, notez que le bien immobilier doit respecter une zone d'investissement éligible, zone A bis, zone A, zone B1, zone B2. Vous trouverez la liste de ces zones en suivant ce lien duflot.org/zones-loi-duflot.pdf Enfin, vous avez le droit d'acquérir deux biens immobiliers Duflot par an, au titre d'une même année d'imposition, dans la limite de 300 000 € par contribuable, et le bien immobilier doit être achevé dans les trente mois qui suivent la date de la déclaration d'ouverture de chantier dans le cas d'un logement acquis en l'état futur d'achèvement, ou la date de l'obtention du permis de construire dans le cas d'un logement que le contribuable fait construire. Sachez également que des plafonds de loyer Duflot et des plafonds de ressources sont applicables. Vous ne pouvez pas cumuler la défiscalisation de la loi Duflot avec les dispositifs Scellier, Robien, ZRR, résidences hôtelières, loi Bouvard, loi Girardin, loi Malraux et Monuments historiques. Pour financer votre acquisition dans le cadre de la loi Duflot 2014, la loi autorise que le logement soit acquis via un prêt immobilier et vous avez le choix de l'organisme de financement ou de la banque. La déduction des intérêts d'emprunt des revenus fonciers est également applicable. Elle génère une réduction d'impôt supplémentaire qui est calculée en fonction de la tranche marginale d'imposition du foyer fiscal. Mais vous pouvez bien entendu financer le logement à l'aide de fonds propres.