Création de sites Internet
Vous voulez créer votre site internet mais vous ne savez pas comment faire ? Pour créer votre site, vous devez déjà réfléchir à son concept et à son coût. Renseignez-vous aussi sur les obligations légales. Concrètement, pour ensuite créer vos pages, vous pouvez soit coder « à la main » la page html ou utiliser des logiciels WYSIWYG. Pour coder vous-même, il faut bien sûr connaître le langage html. Si ça n'est pas votre cas, rassurez-vous, il existe beaucoup de didacticiels sur le net pour apprendre à coder. Vous aurez ensuite besoin d'un bloc-note, Windows ou autre, et d'un explorateur. Si vous trouvez cette méthode un peu fastidieuse, vous pouvez donc opter pour la seconde solution, c'est-à-dire utiliser des logiciels WYSIWYG (What You See Is What You Get). Ces logiciels codent à votre place. Vous placez le texte et les images. Vous en trouverez des payants, comme Dreamweaver ou GoLive, mais aussi des gratuits, comment Matizha ou Maguma. L'utilisation de ces logiciels ne vous dispense cependant pas de connaître un minimum sur les notions d'html, vous éviterez les mauvaises surprises ! Mais vous pouvez aussi construire votre site en ligne. Vous trouverez des modèles préconçus à adapter, avec des aides en ligne. On appelle ces modèles des CMS. Il faudra ensuite le mettre en ligne, par le biais des pages persos ou d'hébergeurs gratuits s'il s'agit d'un petit site personnel. Free, Chez.com ou Multimania vous proposent des solutions d'hébergement gratuit. L'étape suivante consiste à uploader le site, c'est-à-dire le mettre en ligne. Il vous faut pour cela un client FTP permettant la connexion.

Un nom de domaine, c'est une adresse internet. Elle correspond à votre identité. Un site internet possède une adresse internet et est défini par son URL. Quand un site est hébergé par un hébergeur gratuit, comme un fournisseur d'accès à internet, il possède généralement une adresse telle que « www.nom du fournisseur.com/votre nom ». Mais il est préférable d'avoir une adresse comme « www.votre nom.com ». Il est en effet beaucoup plus facile de mémoriser l'adresse d'un site internet quand il possède son propre nom. Grâce à cela, un visiteur reviendra plus facilement vers votre site et le bouche à oreille sera facilité. Par ailleurs, il donnera plus de professionnalisme et de crédibilité à votre site. Il faut bien le choisir, et pour cela, optez pour la simplicité. Préférez un nom court et évitez les caractères spéciaux tels que les tirets. Veillez à ce qu'il soit prononçable, à ce qu'il est une signification et bien entendu, à ce qu'il soit disponible. Pour savoir si le nom de domaine que vous choisirez est disponible, il existe des outils qui permettent de vérifier la disponibilité et même de connaître le propriétaire. En zone française, l'ouverture des noms de domaine est régie par des règles d'acquisition. C'est l'Afnic qui est chargée de les attribuer en .fr mais sous certaines conditions. Il faut donc être titulaire d'une marque déposée, d'une société immatriculée au registre du commerce, être une association immatriculée à l'INSEE, aux professions libérales, être un artisan ou une collectivité publique. Vous devez bien évidemment posséder les documents justifiant l'appartenance à l'une de ces catégories, tel qu'un extrait de Kbis et le numéro de SIREN / SIRET pour les entreprises, le numéro de SIREN / SIRET pour les associations immatriculées à l'INSEE, et un certificat de l'INPI (Institut National de la Propriété Intellectuelle), à fournir dans les 6 mois si la demande est en cours, pour une marque déposée.

Acheter un nom de domaine nécessite d'abord de passer par plusieurs étapes primordiales. Il ne suffit pas en effet d'acheter, encore faut-il trouver un nom de domaine et vérifier sa disponibilité. Une fois acheté, il faut ensuite le déposer. Votre nom de domaine sera votre identité. Il cache votre adresse IP, c'est-à-dire une série de chiffres qui ne voudraient rien dire à la plupart d'entre nous. Le nom que vous choisirez doit à l'inverse parler à tous, il peut être le nom d'une activité ou d'une ville, mais bien d'autres possibilités s'offrent à vous. Le tout étant d'être facilement retenu et trouvé par l'internaute. Nécessairement, votre nom de domaine devra comporter au moins un mot, le label ! Et s'il en contient plusieurs, il faudra les séparer par un point ou par un tiret. Une fois que vous l'aurez choisi, vérifier s'il n'est pas déjà pris ! Vous pouvez utiliser des moteurs de recherche spécifique, « Who is » en est un, mais aussi « Gandi.net », « Raynette », « Afnic », … Si le nom de domaine que vous désirez est disponible, vous pouvez l'acheter. Et si vous doutez encore, vous pouvez parfois même le réserver … Avant de l'acheter, vérifiez que les organismes par lesquels vous passez soient obligatoirement prestataires de l'Association Française pour le Nommage Internet en Coopération. Le prix varient de quelques dizaines d'euros à plusieurs dizaines, et s'étalent sur une ou plusieurs années d'autorisation. Certains organismes proposent également de gérer votre nom de domaine ou par exemple des outils à la création de site internet. L'étape suivante consiste à déposer le nom de domaine devant l'autorité juridique compétente. Juridiquement, il n'existe rien de très concret quant à la possession d'un nom de domaine, mais le déposer pourrait garantir sa pérennité et sa paternité !