Concours
Vous aimeriez travailler dans le secteur public et devenir fonctionnaire, mais vous ne savez pas si vous en avez la possibilité. Le secteur public offre une grande variété d'emplois mais répond effectivement à des conditions de recrutement particulière. Pour savoir si vous pouvez passer les concours de la fonction publique, il faut que vous vous intéressiez aux modes d'accès qui correspond à votre situation et à vos projets professionnels. Selon le métier que vous voulez exercer, vous pouvez accéder à la fonction publique d'Etat, à la fonction publique hospitalière ou à la fonction publique territoriale. S'ils sont rares, certains concours de la fonction publique sont cependant accessibles sans concours. Il s'agit de concours de catégorie C, lorsque le statut le prévoit ou sous certaines conditions si vous êtes handicapés par exemple. Mais généralement, les concours de la fonction publique sont accessibles par concours externes, internes ou dits de 3ème voie, appelé également « 3ème concours », chacun d'eux comportant 3 niveaux de concours, la catégorie A, B et C. Chacun de ces concours sont accessibles selon certaines conditions. Les concours externes sont accessibles aux personnes extérieures à la fonction publique, justifiant de certains diplômes selon les catégories. Les concours internes sont réservés aux personnes qui appartiennent déjà à la fonction publique, qui doivent donc justifier de plusieurs années de service, parfois d'un diplôme. Enfin, les 3ème concours sont réservés aux personnes qui peuvent justifier soit d'un certain nombre d'années d'activités professionnelles sous contrat de droit privé, soit de mandats de membre délibérante d'une collectivité territoriale, enfin, d'une expérience de responsable d'une association. Pour en savoir plus, consultez emploipublic.fr/concours-fonction-publique/.

Vous êtes inscrit à un concours de la fonction publique, et vous vous demandez comment bien vous préparer aux épreuves qui vous attendent ? Avant tout, il faut savoir qu'un concours se prépare longtemps à l'avance, surtout s'il s'agit d'un concours de catégorie A. Pour le préparer, vous pouvez passer par un organisme de prépara-1tion ou le préparer seul. Tout dépend du concours que vous voulez passer et de votre niveau, mais aussi de votre situation et de votre budget. Les prépara-1tions aux concours organisées par les organismes sont généralement utiles et efficaces. Vous êtes accompagné dans vos apprentissages et vos révisions, vous êtes soumis à des entrainements écrits et parfois même oraux, … Mais il faut savoir que ces prépara-1tions ont un coût qui n'est pas forcément à la portée de tous. Il est donc tout à fait possible de le préparer seul chez vous. Cette solution est particulièrement adaptée si vous avez été recalé à un concours l'année dernière, car vous disposez de tous les éléments pour vous préparer, mais aussi si vous préparez un concours de la catégorie C. Les programmes sont en effet assez proches des programmes scolaires que vous avez forcément déjà rencontrés. Le cas échéant, vous disposez de plusieurs outils pour travailler de chez vous. Livres, Internet, forum, groupes Facebook, il s'agit de déterminer ceux qui vous conviennent le mieux, mais aussi de mettre en place une organisation et une méthode de travail. Pour en savoir plus, consultez fonction-publique.gouv.fr/score/prepara-1tions-aux-concours.

Le CAP petite enfance permet de former des professionnels de l'accueil et de la garde de jeunes enfants. Le professionnel titulaire du CAP petite enfance aide à la prise des repas, apporte les soins d'hygiène corporelle, met en place diverses activités, et contribue ainsi à leur éducation. Il peut travailler en école maternelle, en crèche, en halte-garderie ou en centre de vacances. Dans certains cas, il assure donc également l'entretien courant et l'hygiène des locaux et des équipements. Le diplôme du CAP petite enfance est composé de deux épreuves. Une épreuve générale de français, histoire/géographie, mathématiques/sciences et sport, et une épreuve professionnelle de prise en charge de l'enfant à domicile, d'accompagnement éducatif de l'enfant et de techniques de services à l'usager. Le CAP comporte 12 semaines de stages obligatoires en milieu professionnel. Après l'obtention du CAP petite enfance, il est possible d'entrer dans la vie active, toutefois, vous pouvez également poursuivre vos études en passant par exemple le diplôme d'état d'aide-soignant, d'auxiliaire de puériculture ou même un bac pro dans le domaine du service à la personne. Plusieurs établissements en France dispensent cette formation, que vous pouvez suivre aussi en apprentissage.

Vous avez choisi d'exercer le métier d'infirmier, vous savez que pour y parvenir vous devez passer le concours d'infirmier, mais vous ne savez pas en quoi il consiste ? Il faut tout d'abord que vous ayez rempli votre dossier d'inscription et que vous ayez été sélectionné par le jury. Si c'est le cas, vous serez ensuite convoqué aux épreuves d'admissibilité et d'admission. Les épreuves d'admissibilité se composent d'une synthèse de texte et de tests psycho-techniques. Il s'agit donc d'un commentaire de texte en lien avec l'actualité sanitaire et sociale, dans lequel vous devrez soulever la problématique. Les tests psycho-techniques mettent à l'épreuve votre logique, vos aptitudes numériques et de raisonnement. Viennent ensuite les épreuves orales d'admission, sous réserve que vous avez réussi celles d'admissibilité. Il s'agit d'un exposé de 10 minutes sur un sujet imposé, puis de questions sur la thématique du sujet. Un dernier échange permet de parler de votre parcours scolaire et professionnel, puis de vos motivations pour le métier d'infirmier. Le concours d'infirmier nécessite une vraie prépara-3tion, alors pour mettre toutes les chances de votre côté, n'hésitez pas à consulter les annales disponibles sur internet, mais vous pouvez aussi vous procurer des livres de prépara-3tion au concours, et pourquoi pas, suivre une formation de prépara-3tion. Pour en savoir plus, consultez infirmiers.com/concours-ifsi/presentation-concours/concours-infirmier-deroulement-des-epreuves.html.

Vous avez pour projet de passer le concours d'infirmière, mais vous ne savez pas comment il se déroule et quelles en sont les épreuves ? Deux étapes constituent le concours d'infirmière. Vous passez d'abord les épreuves écrites d'admissibilité, puis l'oral d'admission. Les épreuves d'admissibilité comportent une synthèse synthèse de texte et des tests psycho-techniques. Vous devez rédiger un commentaire de texte qui sera en lien avec l'actualité sanitaire et sociale. Dans ce commentaire, vous devez soulever la problématique et émettre des arguments fondés sur vos connaissances. Vous devrez ensuite passer des tests de logique, d'aptitude numérique et de raisonnement. Ces tests sont souvent redoutés par les candidats, si c'est aussi votre cas, reportez-vous aux annales du concours d'infirmière. Vous pourrez prendre connaissance de la nature exacte des épreuves des années précédentes. Si vous réussissez ces premières épreuves, vous passez ensuite votre oral d'admission devant un jury de professionnels. Vous devrez réaliser un court exposé de 10 minutes sur un sujet imposé et répondre à des questions en rapport avec la thématique du sujet. Pour terminer, vous devrez parler de votre parcours scolaire et professionnel mais aussi de vos motivations pour le métier d'infirmière. Comme beaucoup de concours, le concours d'infirmière nécessite une réelle prépara-4tion.

Vous voulez passer le concours d'aide-soignante, mais vous aimeriez savoir précisément en quoi il consiste. Les épreuves du concours d'aide soignante se déroulent en deux parties. Vous devez passer dans un premier temps une épreuve d'admissibilité écrite, puis, si vous la réussissez, une épreuve d'admission orale. La première épreuve se compose d'une texte de culture générale pour lequel vous devez expliquer les idées principales et de commenter les aspects essentiels d'un sujet donné. Ensuite, vous devez répondre à 10 questions, dont 5 questions de biologie humaine, 3 sur les opérations numériques, et 2 d'exercices mathématiques de conversion. Cette épreuve dure 2 heures et est notée sur 20. Si vous validez l'épreuve d'admissibilité, vous êtes ensuite convoqué à un entretien oral. Vous devez tout d'abord présenter un exposé sur un thème relatif au domaine sanitaire et social, puis, vous entretenir avec un jury sur votre connaissance du métier et l'intérêt que vous y portez. Cette épreuve est également notée sur 20. Sachez enfin que si vous réussissez les épreuves du concours d'aide soignante, vous devrez délivrer un certificat médical certifiant de votre aptitude physique ou psychologique, et d'un second montrant que vos vaccinations sont conforment à la réglementation en vigueur. Pour en savoir plus, consultez aide-soignant.com/categorie/as/concours.

Vous êtes intéressé par le métier de gendarme, vous passeriez donc bien le concours de gendarmerie, mais vous ne savez pas en quoi il consiste ? Avant tout, sachez que le concours de gendarmerie le plus courant correspond en fait au concours de sous-officier. Pour le passer, vous devez être titulaire du baccalauréat. C'est un concours sélectif, qui comporte une épreuve d'admissibilité et une autre d'admission. L'épreuve d'admissibilité est composée d'une partie de composition à partir d'une documentation, d'une épreuve d'aptitude professionnelle et d'une autre de langue étrangère, toutes deux sous la forme d'un QCM. La composition est l'épreuve la plus importante, sont coefficient est de 5 contre 2 et 1 pour les deux suivantes. Cette composition permet d'évaluer le style, l'orthographe, la structure et votre culture. L'épreuve d'admission se fait en 2 parties. Dans un premier temps, vous devez passer un entretien avec un jury sur un sujet d'ordre général principalement sur l'actualité. Elle permet de mettre en valeur votre aptitude à la fonction de sous-officier, votre personnalité et votre motivation. Vient ensuite une épreuve sportive, sous forme d'un parcours d'obstacle qui permet de faire état de votre potentiel physique. L'épreuve d'entretien est considérée comme difficile, son coefficient est de 7 alors que celui de l'épreuve sportive est de 3. Pour en savoir plus, consultez lagendarmerierecrute.fr/.

Vous souhaitez passer le concours de gardien de la paix, mais vous ne connaissez pas précisément les épreuves qui le constituent. Alors, en quoi consiste le concours de gardien de la paix ? Sachez avant tout qu'il existe deux catégories de concours, à savoir le concours externe et le concours interne, et pour chacun d'eux, une épreuve d'admissibilité et une épreuve d'admission. Le concours externe consiste donc en une étude de texte, des tests psychotechniques, et en un QCM portant sur le socle de connaissances scolaires fondamentales, puis, sur des connaissances générales. L'admission consiste ensuite en un test sous forme de questions et réponses interactives, en une épreuve de gestion du stress, enfin, en un entretien avec un jury. Vous devez aussi réussir une épreuve de langue étrangère. Le concours interne, réservé aux personnes faisant déjà partie de la fonction publique, ressemble à peu de chose près au concours externe, sauf que les questions et mises en situation sont tournées vers l'expérience et les connaissances professionnelles. Aussi, l'épreuve avec le jury est semblable à une conversation libre avec le jury, appuyée sur un dossier professionnel qui doit être préalablement déposé auprès du service organisateur. Et contrairement au concours externe, l'épreuve de langue étrangère est là facultative. Pour en savoir plus, consultez lapolicenationalerecrute.fr/Accueil/Actus.

Vous avez choisi d'entreprendre une carrière dans les douanes, et pour cela, vous devez passer le concours des douanes. Seulement, vous vous demandez en quoi consiste le concours des douanes. Le concours des douanes comprend en fait plusieurs concours, qui donnent accès à différents métiers. Les douanes disposent de deux branches d'activités. Celle liée aux opérations commerciales et d'administration générale, et celle dite de surveillance. En passant les concours des douanes, vous pouvez donc choisir de devenir inspecteur de la DGDDI avec la spécialité « maintenance automobile », « maintenance navale », ou « traitement automatisé de l'information, contrôleur de la DGDDI, qui existe dans les deux branches d'activités des douanes, enfin, vous pouvez aussi choisir de devenir agent de constatation qui propose une spécialité « surveillance et motocyclisme ». Ces concours font respectivement partie des catégories A, B et C. Chacun de ces concours ont bien entendu des épreuves spécifiques. Pour les concours de catégorie A qui donne accès au métier d'inspecteur de la DGDDI, vous devez passer des épreuves écrites de comptabilité, de gestion des administrations et de langues, et réaliser une note de synthèse et une analyse de dossier. Les épreuves orales portent sur les finances publiques et les langues étrangères. Les concours de recrutement des contrôleurs des douanes est composé d'une épreuve écrite de résumé de texte, d'une autre portant sur l'option choisie, d'une dernière portant sur une langue étrangère. Enfin, la catégorie C comporte un QCM et des épreuves écrites portant sur des textes. Il est donc important de définir votre objectif avant de vous renseigner sur le concours des douanes. Une fois que vous aurez défini le métier que vous voulez exercer, vous trouverez facilement sur internet tous les renseignements nécessaires sur les épreuves du concours, mais aussi les calendriers prévisionnels et des annales pour vous aider à le préparer. Pour en savoir plus, consultez douane.gouv.fr/accueil.

Vous voulez devenir atsem, mais vous ne savez pas en quoi consiste le concours ? La profession d'atsem est accessible par trois voies de concours. Vous pouvez passer le concours externe, mais aussi le concours interne et le 3ème concours. Le concours externe est accessible aux personnes qui ont le CAP petite enfance. Pour ce concours, vous devez valider une épreuve d'admissibilité constituée d'un QCM relatifs à des situations concrètes des fonctions de l'atsem, puis d'une épreuve orale par un entretien avec un jury chargé d'apprécier votre aptitude au métier. Le concours interne est quant à lui réservé aux agents de la fonction publique qui peuvent justifier de 2 années de service auprès de jeunes enfants. Vous devez réussir un entretien de 20 minutes en commençant par la présentation de votre expérience professionnelle et de vos compétences, puis, en menant une conversation par laquelle vous montrez votre capacité à résoudre les problèmes que vous pourriez rencontrer dans l'exercice du métier. Enfin, le 3ème concours a été crée pour les personnes justifiant de 4 années d'activités professionnelles auprès d'enfants, de mandats d'élus ou d'activités de responsables d'associations. L'épreuve d'admissibilité consiste à répondre à 3 ou 5 questions à partir d'un dossier, puis l'épreuve d'admission qui est identique à l'épreuve du concours interne. Pour en savoir plus, consultez epreuves-concours.fr/preparez-un-concours/fonction-publique/atsem_fr_03_02_06.html.