Bourse étudiante
Les études obligent souvent à engager beaucoup de frais, pour votre inscription et l'achat de livres par exemple, mais aussi pour vous loger. Alors pour surmonter ces dépenses, vous aimeriez obtenir une bourse, mais vous ne savez pas où faire la demande. Pour bénéficier de la bourse, vous devez avoir moins de 28 ans. Ensuite, elle est attribuée en fonction de certains critères sociaux, comme les revenus de votre foyer fiscal, le nombre d'enfants à charge au sein du foyer, et la distance entre le foyer et le lieu d'études. Pour faire la demande de bourse, vous pouvez vous connecter sur le site du CROUS de l'académie dans laquelle vous allez suivre vos études. Sur le site, vous devez remplir un Dossier Social Etudiant (DSE), entre la période du 15 janvier et du 30 avril qui précède votre rentrée universitaire. C'est une procédure unique et commune à tous qui permet également de faire votre demande de logement en résidence universitaire. Pour remplir votre dossier, vous devez joindre l'avis fiscal des revenus de vos parents, vos justificatifs de scolarité et parfois aussi, ceux de vos frères ou soeurs. Pour en savoir plus, consultez cnous.fr/bourses/.

Vous allez entreprendre des études supérieures, et pour vous aider à vivre cette nouvelle étape vous aimeriez une aide financière. Il vous faut donc préparer un dossier de demande de bourse. Cette demande doit être effectuée par internet, chaque année. Vous devez vous aider du dossier social étudiant qu'on appelle plus communément « DSE ». Cette demande est commune à votre demande de logement en résidence universitaire. Pour réaliser votre demande, vous devez disposer de votre numéro d'identifiant national étudiant figurant sur la carte d'étudiant ou alors de votre numéro BEA figurant sur la carte de lycéen. Des pièces obligatoires doivent être jointes au dossier, comme l'avis fiscal des revenus perçus par vos parents ou votre tuteur légal, les justificatifs de scolarité. D'autres pièces complémentaires peuvent être apportées en fonction de votre situation, comme une attestation de l'organisme, si vous êtes pris en charge par l'aide sociale à l'enfance, une attestation sur l'honneur de vos parents indiquant s'ils perçoivent ou non des revenus à l'étranger ainsi que leur montant si vous êtes de nationalité étrangère, et une attestation de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides, si vous avez le statut de réfugié Votre demande doit être faite à partir du 15 janvier et vous avez jusqu'au 30 avril précédant l'année universitaire. Plus tardivement, une demande peut être acceptée, jusqu'à la rentrée universitaire, en fonction des justificatifs apportés.

Vous avez décidé de poursuivre vos études, et pour cela, vous devez engager des frais pour votre inscription, votre logement … Peut-être avez-vous droit à une bourse ? Ces aides sont versées par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche ou par le ministère de la Culture et de la Communicaiton. Elles sont basées sur les critères sociaux. Pour en bénéficier, il faut avoir moins de 28 ans au 1er septembre de l'année universitaire. Votre demande sera étudiée selon les revenus de votre foyer fiscal, le nombre d'enfants à charge et l'éloignement du lieu d'études. Afin d'évaluer vos possibilités de bénéficier d'une bourse, vous pouvez par ailleurs utiliser un simulateur de bourse. Il vous suffit de remplir les rubriques et de lancer le calcul. Ensuite, si toutefois vous répondez aux critères d'attribution, vous pouvez faire votre demande de bourse sur le site internet de votre CROUS. La demande doit être formulée avant d'avoir passé les examens de fin d'année, et se faire par l'intermédiaire du Dossier Social Etudiant. Vous ne pouvez présenter qu'un seul dossier, même si vous êtes candidat à l'entrée de plusieurs établissements.

Pour suivre vos études dans les meilleures conditions, vous espérez pouvoir bénéficier d'une bourse. Pour cela, vous allez faire les démarches pour une demande de bourse, et vous voulez bien la préparer. Mais comment ? Avant tout, il est conseillé de faire une simulation de vos droits à la bourse, par l'intermédiaire du simulateur que propose le site du CNOUS. Ensuite, saisissez votre dossier social étudiant, et préparer le dernier avis d'imposition de vos parents, ainsi que votre numéro d'étudiant. Il figure sur votre confirmation d'inscription au baccalauréat. N'oubliez pas bien entendu de valider votre dossier en dernier lieu, sur la dernière page de la procédure. Par ailleurs, sachez que toute déconnexion impromptue avant cette validation vous obligera à ressaisir l'intégralité du dossier. Le dossier social étudiant doit être saisi entre le 15 janvier et le 30 avril de l'année précédent votre rentrée universitaire. Une fois le dossier saisi sur Internet, vous recevrez la version papier dans les 15 jours suivants. Il faudra alors vérifier attentivement les informations qui y figurent, si vous constatez une erreur, modifiez-la directement sur le formulaire, signez-le et renvoyez-le accompagné de toutes les pièces justificatives nécessaires. Veillez enfin à le renvoyer en temps voulu et complet, afin de permettre le versement de votre bourse dès la rentrée. Pour en savoir plus, consultez cnous.fr/bourses/constituer-dossier-social-etudiant/.

Pour faire face aux dépenses occasionnées par vos études, vous vous demandez si votre situation vous donne droit à la bourse étudiante. Et pour avoir une idée, vous voulez faire une simulation, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Pour faire une simulation de bourse étudiante, vous pouvez consulter Internet. Le site du CNOUS (Centre National des Œuvres Universitaires et Scolaires) met en effet à votre disposition un simulateur de bourse. Sur ce simulateur, vous devez indiquer plusieurs éléments pour savoir si vous avez droit à la bourse étudiante ou non. Dans un premier temps, vous devez en effet indiquer combien de kilomètres séparent votre domicile de l'établissement universitaire, le nombre de frères et soeurs que vous avez, en précisant combien sont comme vous dans l'enseignement supérieur. Ensuite, vous devez indiquer les ressources de vos parents. L'étape suivante vous indique à quel échelon vous vous situez et le montant auquel vous avez droit. Sachez qu'il existe 7 échelons, et que les montants sont réévalués chaque année. Sur le site du CNOUS, vous trouvez aussi un lien pour vous permettre de faire votre demande de bourse si toutefois le résultat de la simulation indique que vous pouvez y prétendre. Pour en savoir plus, consultez cnous.fr/bourses/simulateur/.

La bourse étudiant permet de faire face aux dépenses liées aux études universitaires, telles que les inscriptions, l'achat de livres, mais aussi le logement. Entreprendre des études peut effectivement représenter un véritable investissement, et c'est bien dans le but de soutenir les foyers les plus modestes que les bourses sont attribuées. Pour définir le montant auquel vous avez droit, vous devez faire une demande en remplissant un dossier social étudiant qui sera étudié en fonction de certains critères sociaux. Les bourses sont réparties en 9 échelons de 0 à 7. Il existe deux échelons 0, le premier ne vous permet pas de bénéficier de bourse, mais vous épargne les droits universitaires et les frais de sécurité sociale, le second vous donne droit à 1 007€ par an. Vienne ensuite les échelons qui vont de 1 à 7. L'échelon 1 vous donne droit à 1 665€ par an, le 2ème à 2 507€ par an, le 3ème à 3 212€ par an, le 4ème à 3 916€ par an, le 5ème à 4 496€ par an, le 6ème à 4 768€ par an et enfin, le 7ème à 5 539€ par an. Le montant total est versé en dix fois, chaque mois tout au long de votre année universitaire. Pour en savoir plus, consultez cnous.fr/bourses/simulateur/les-bourses-criteres-sociaux/.

Vous allez entamer des études supérieures, et vous avez fait le choix de l'alternance. Pour faire face aux dépenses inhérentes, vous auriez besoin d'une aide financière, vous vous demandez alors si l'alternance vous donne droit aux bourses attribuées dans le cadre de l'enseignement supérieur. L'alternance vous permet à la fois de vous former à une activité professionnelle et de travailler. C'est finalement une partie de votre temps de travail qui est consacrée à la formation, qui elle-même vous permet d'obtenir une qualification professionnelle. En tant que salarié, vous bénéficiez donc d'un revenu correspondant à un pourcentage du SMIC, plus ou moins important en fonction de votre âge et de l'année d'étude dans laquelle vous vous trouvez. Sur ce principe, la 1ère année d'étude est moins rémunératrice que la dernière. Aussi, votre revenu sera moins important si vous avez moins de 18 ans, et plus important si vous avez plus de 21 ans. A ce titre, il est possible d'obtenir environ 300€ en 1ère année si vous avez moins de 18 ans, jusqu'à environ 1 000€ en 3ème année si vous avez plus de 21 ans. La rémunération que vous recevez chaque mois dans le cadre de votre alternance ne vous donne donc pas droit à la bourse étudiant. De la même façon, vous ne pouvez pas obtenir de place en résidence universitaire. Pour en savoir plus, consultez letudiant.fr/etudes/apprentissage/l-alternance-est-elle-un-moyen-de-financer-mes-etudes.html.

Vous allez entreprendre des études universitaires à l'étranger, et vous vous demandez si vous aurez le droit malgré tout à une bourse étudiante ? En France, les étudiants peuvent en effet bénéficier d'une bourse étudiant dans le cadre de leurs études universitaires, sous certaines conditions. La bourse est attribuée en fonction de critères sociaux, qui déterminent le montant auquel vous avez droit. Lorsque vous faites le choix de partir étudier à l'étranger, vous pouvez aussi recevoir une bourse. Cette bourse est attribuée dans le cadre du programme Erasmus +. Elle est destinée à couvrir la différence de coût entrainé par le séjour dans un pays étranger. Trois groupes de pays sont définis afin de fixer le montant dont vous avez besoin. Les pays du premier groupe sont l'Autriche, le Danemark, la Finlande, l'Irlande, l'Italie, le Lichtenstein, La Norvège, le Royaume-Uni et la Suède. Si vous comptez étudier dans un de ces pays, vous pouvez bénéficier d'une bourse allant de 200 à 300€ par mois. Le deuxième et le troisième groupe permettent d'obtenir entre 150 et 250€. L'attribution de la bourse Erasmus + et les critères d'admissibilité se font différemment selon les établissements. Pour connaître les démarches à effectuer et les modalités de sélection, renseignez-vous directement auprès du bureau des relations internationales de votre établissement. Pour en savoir plus, consultez ef.com.fr/erasmus/.