Recrutement
Vous recherchez votre futur collaborateur et à ce titre, vous ne voulez pas vous tromper dans votre choix ? Pourquoi donc ne pas faire appel à un cabinet de recrutement ? Dans un premier temps, cela vous permettra de maîtriser vos coûts. Vous le savez, l'échec d'un recrutement engendre très souvent des couts cachés qui peuvent facilement atteindre des sommes importantes. Il peut ensuite vous permettre de gagner du temps et donc, de pouvoir rester concentré sur votre coeur métier et sur le développement de votre activité. Faire appel à un cabinet de recrutement peut aussi vous permettre, si vous êtes sur un secteur concurrentiel par exemple, de garder confidentielles vos actions de recrutement. Cette démarche a enfin l'avantage d'être accompagné par un spécialiste dans l'évaluation des savoir-faire et des savoir-être. N'oubliez pas dans tous les cas qu'il est absolument nécessaire de s'assurer que le candidat soit très motivé et qu'il ait envie de réussir avec vous. Il faut qu'il se projette dans l'avenir au sein de votre équipe, qu'il soit prêt à révéler son talent. Ces notions sauront aussi être mises en valeur par un cabinet de recrutement. Les cabinets de recrutement disposent de solides expériences dans les domaines des ressources humaines et des fonctions d'encadrement, ils sont plus à même de répondre à vos attentes et de vous accompagner dans vos recrutements !

Les motifs liés à la modification du contrat de travail peuvent être personnels ou économiques. Concernant les motifs personnels, l'employeur peut en effet vous proposer la modification d'un élément de votre contrat tel que le lieu, les horaires ou la durée de travail, la rémunération ou le changement de fonction entraînant une nouvelle qualification). Masi ces modifications peuvent également être proposées pour des raisons disciplinaires. Quoi qu'il arrive, la modification du contrat n'est possible qu'avec votre accord, que vous soyez protégé ou non, par le biais d'une réponse écrite. Elle doit en revanche être justifiée par une cause réelle et sérieuse. Si vous refusez la modification, l'employeur doit choisir entre renoncer à modifier votre contrat, Ou engager une procédure de licenciement, en respectant les conditions prévues selon que vous êtes protégé ou non. Lorsqu'il la modification du contrat de travail est motivée par un motif économique, l'employeur peut vous proposer une modification d'un élément essentiel de son contrat. Il doit dans ce cas vous en informer par lettre recommandée avec accusé de réception. Cette lettre stipule alors que vous disposez d'un délai d'un mois à compter de la réception de la lettre, pour faire connaître votre refus. Si vous ne respectez pas ces conditions, l'employeur considérera que vous acceptez la modification. Si vous la refusez, l'employeur doit également choisir entre renoncer à modifier le contrat, ou engager une procédure de licenciement pour motif économique. Dans ce cas, la procédure varie en fonction du nombre de salariés concernés. Sachez que si l'entreprise a mis en place un accord de mobilité interne ou un accord de maintien de l'emploi, l'employeur doit vous demander si vous acceptez que l'accord vous soit applicable. Si vous acceptez, les clauses de votre contrat de travail contraires à l'accord sont suspendues, et si vous refusez, vous pouvez alors faire l'objet d'un licenciement pour motif économique.

Dans le cadre de votre emploi, le contrat de travail est parfois amené à être modifié. Les conditions de modification et la procédure varient en fonction du motif, à savoir s'il s'agit d'un simple changement des conditions de travail, d'une modification d'un élément essentiel du contrat de travail pour motif personnel ou économique. Les modifications du contrat de travail peuvent être en relation avec une nouvelle répartition des heures de travail de votre temps plein (sans modifier la durée du travail, ni bouleverser les horaires de travail), une nouvelle tâche confiée qui correspond à votre qualification, ou un changement de lieu de travail dans le même secteur géographique (ou d'un changement de lieu dans un autre secteur géographique, si une clause de mobilité le précise dans le contrat de travail). S vous n'êtes pas protégé, vous ne pouvez pas vous opposer à ce changement, sauf si vous estimez qu'il s'agit d'une atteinte excessive à votre vie privée ou d'un changement lié à un motif discriminatoire, et que vous pouvez le justifier. Si votre refus n'est pas justifié, il peut entraîner votre licenciement (pour cause réelle et sérieuse, voire pour faute grave). Si vous êtes protégé, le changement de vos conditions de travail intervient uniquement avec votre accord. Si vous refusez la proposition, l'employeur doit choisir entre votre maintien dans les conditions de travail actuelles ou la mise en place de la procédure de licenciement prévue pour les salariés protégés.