Détecteurs de fumée
A compter du 8 mars 2015, les détecteurs de fumée seront obligatoires dans tous les logements français, qu'il s'agisse de résidence principale ou de résidence secondaire. Ces appareils permettent de détecter la fumée lorsqu'un incendie se déclare dans votre logement et émettre immédiatement un signal sonore. Afin de garantir ce fonctionnement, ils doivent par conséquent répondre à plusieurs exigences en terme de modèles, d'installation ou encore d'entretien. Pour être en règle avec la loi, vous devez équiper votre logement d'au moins un détecteur, que vous habitiez le logement ou non. En tant que propriétaire, cette installation vous incombe. Vous devez installer le détecteur le plus haut possible dans un lieu de circulation tel que les couloirs qui relient des pièces à vivre ou les chambres à coucher, et à distance de la cuisine ou de la salle de bain. Une fois installé, vous devez remplir une attestation de détecteur de fumée que vous remettez ensuite à votre assureur. Il existe des modèles d'attestation disponibles sur Internet. L'obligation porte également sur la vérification du bon fonctionnement et donc sur son entretien. Si vous occupez votre logement, c'est à vous de le faire, si c'est un locataire qui occupe votre logement, c'est à lui de veiller à l'entretien et à assurer son renouvellement. Pour en savoir plus, consultez pap.fr/travaux-deco/conseils/les-detecteurs-de-fumee-obligatoires/a2055.

L'obligation d'installation de détecteurs de fumée dans votre habitation résulte de la loi n°2010-238 du 9 mars 2010 qui prévoyait alors de généraliser ce type de dispositif d'alerte incendie. L'objectif de ces détecteurs est bien entendu de signaler un possible incendie dans votre maison, notamment la nuit. C'est un temps pendant lequel toute personne est beaucoup plus vulnérable, par ailleurs, pour garantir l'efficacité du détecteur, certaines normes, en particulier celles relatives aux décibels, doivent absolument être respectées. Vous avez donc l'obligation d'en installer un chez vous avant mars 2015. Les logements concernés sont les locaux à usage d'habitation, qu'il s'agisse de votre résidence principale ou secondaire. Les immeubles collectifs ou les maisons particulières sont également concernés. Par ailleurs, si vous êtes propriétaires d'un logement locatif, c'est à vous d'installer les détecteurs de fumée, que le logement soit vide ou occupé. S'il est occupé, vous pouvez toutefois choisir en tant que propriétaire d'acheter et de faire installer le détecteur, de le fournir au locataire qui l'installera, ou de rembourser au locataire l'achat et l'installation du détecteur qu'il aura entrepris. Pour en savoir plus, consultez service-public.fr/particuliers/F19950.xhtml.

La loi rend obligatoire à partir de mars 2015 l'installation de détecteurs de fumée dans les habitations, qu'il s'agisse d'habitations principales ou secondaires. Les détecteurs de fumée doivent être installés dans les couloirs qui desservent les chambres, le plus haut possible. Le mieux est de le disposer au centre du plafond. Dans tous les cas, il doit être éloigné de la cuisine ou de la salle de bain, puisque ce sont des pièces sources de vapeur. Mais peut-être êtes-vous locataires, et vous vous demandez qui doit installer les détecteurs de fumée dans le logement que vous occupez ? A ce sujet, les choses sont claires. Que le propriétaire soit bailleur ou propriétaire-occupant, c'est à lui qu'il revient d'installer le détecteur de fumée, à ses frais. Cependant, sur la pratique, il a le choix entre acheter et faire installer le détecteur, le fournir au locataire qui peut l'installer lui-même, ou rembourser l'achat et l'installation du détecteur au locataire qui se sera occupé de cela lui-même. Le bon fonctionnement du détecteur de fumée devra être vérifié au moment de l'état des lieux. S'il s'agit d'immeubles à usage d'habitation, les propriétaires devront installer des détecteurs de fumée dans les parties communes. Pour en savoir plus, consultez pap.fr/travaux-deco/conseils/les-detecteurs-de-fumee-obligatoires/a2055.

La loi prévoit que toutes les habitations soient équipées d'un détecteur de fumée. Mais alors, quelles sanctions pour ceux qui ne se plieront pas à cette nouvelle obligation ? Très clairement, la notion d'obligation doit être relativisée. Et pour cause, la loi ne prévoit pour le moment aucune sanction contre ceux qui ne disposeraient pas de détecteur de fumée dans leur habitation. A partir de là, les propriétaires-occupants sont donc libres d'installer ou non un détecteur de fumée chez eux, ce qui n'est pas forcément le cas pour les propriétaires-bailleurs. Ils sont en effet tenus de respecter la loi, car leur responsabilité pénale pourrait être engagée dans le cas de dommages matériels et corporels provoqués par un incendie, dans une habitation qui n'en disposerait pas. Au niveau de l'assurance, les compagnies ne peuvent pas dispenser leurs clients de prises en charge de dégâts sous prétexte qu'aucun détecteur de fumée ne soit installé chez eux. Pour en savoir plus, consultez service-public.fr/particuliers/F19950.xhtml.

Les détecteurs de fumée, appelés plus officiellement Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée (DAAF), sont des appareils qui servent à détecter la fumée lors d'un début d'incendie. Il est obligatoire d'en avoir chez soi, aussi, si vous n'en avez pas encore, il faut que vous vous équipiez dès que possible. Mais alors, où mettre un détecteur de fumée ? Les détecteurs de fumée doivent être installés dans des lieux de circulations, tels que les couloirs qui relient les pièces de vie mais aussi les chambres à coucher. Mais attention également à les mettre à distance des murs et des sources de vapeur. Et si votre maison est composée de plusieurs étages, il faut alors en installer à chaque étage. Ces précautions d'installation sont toutefois recommandées pour un minimum de protection. Si vous souhaitez une protection optimale, il est tout à fait possible d'installer un détecteur de fumée dans chaque pièce de vie de votre maison. Vous pouvez aussi en installer dans toutes les pièces de la maison qui contiennent un appareil électrique ou un chauffage combustible. Sachez enfin que pour plus de précaution, il est conseillé de bien lire les instructions d'installation dans le manuel d'utilisation. Vous trouverez également des informations sur la mise en service du détecteur de fumée, l'utilisation et l'entretien. Pour en savoir plus, consultez quechoisir.org/equipement-de-la-maison/securite-domestique/guide-d-achat-detecteur-de-fumee-bien-choisir-son-detecteur-de-fumee.

Le 8 mars 2015, les détecteurs de fumée seront obligatoires. Si votre logement n'en est pas encore équipé, il faudra procéder à son installation d'ici cette date. Mais alors, comment fonctionne un détecteur de fumée ? Un détecteur de fumée a pour but de vous avertir lorsqu'un incendie se déclare dans votre logement. Il détecte les émanations de fumée dans l'air. Il existe deux types de fonctionnement : les détecteurs de fumée optiques et les détecteurs de fumée ioniques. Mais attention, les détecteurs de fumée ioniques sont interdits en France. Vous devez donc choisir un détecteur optique. Le détecteur optique est un petit boitier, c'est la chambre optique, dans lequel se trouvent un émetteur de lumière, et un récepteur. Grâce à une diode, une lumière se produit dans la chambre optique. Lors d'un incendie, la fumée rentre dans la chambre optique et atteint le récepteur. En l'atteignant, il va produire un courant électrique qui va lui déclencher l'alarme. Une fois installé, vous devrez vérifier que le détecteur est bien installé et qu'il est fonctionnel. Pour cela, vérifiez que le témoin lumineux est allumé et clignote. Pour en savoir plus, consultez detecteurdefumee.biz/Les,differents,types,de,Detecteurs,de,Fumee.html.

Les détecteurs de fumée sont destinés à vous alerter quand un incendie se déclare chez vous, notamment pendant votre sommeil. Car c'est bien souvent la nuit que réside le danger, lorsque les fumées envahissent votre habitation et que vous ne vous en rendez pas compte … Mais pour qu'un détecteur soit fiable, il faut bien le choisir. Commenta alors ? Pour bien choisir un détecteur de fumée, la première chose à faire est de prêter une attention toute particulière aux normes de sécurité. Pour savoir si un détecteur comporte les normes de sécurité nécessaires, vérifiez avant tout qu'il soit conforme avec la norme EN 14604. C'est l'élément indispensable à prendre en compte et qui reste le plus fiable. Ensuite, le détecteur peut comporter le marquage CE et le marquage NF. Ce sont des normes de sécurité supplémentaires qui peuvent vous aider à faire votre choix, une fois que vous êtes assurés qu'il dispose de la norme EN 14604. Regardez ensuite la durée de vie du détecteur. Les détecteurs fonctionnent tous avec des piles, mais la durée de vie dépend du type de pile recommandé. Sachez à ce propos que si votre détecteur fonctionne avec des piles alcaline, elles devront être changées tous les ans, alors que s'il fonctionne avec des piles lithium il ne faudra les changer que tous les 5 ans. Un dernier élément peut vous permettre de bien choisir un détecteur de fumée, c'est le prix. Vous pouvez trouver des détecteurs de fumée entre 10 et 30€. Ce sont généralement des modèles classiques, car les prix varient en fonction des options proposées et de sa durée de vie annoncée. Même si le prix est un élément important, sachez pourtant qu'il ne doit en aucun cas être l'élément principal qui détermine votre choix. Le critère principal doit être celui de la qualité et de la fiabilité. Pour en savoir plus, consultez quechoisir.org/equipement-de-la-maison/securite-domestique/guide-d-achat-detecteur-de-fumee-bien-choisir-son-detecteur-de-fumee.

Avec la nouvelle loi qui rend obligatoire l'installation d'un détecteur de fumée dans les logements français, vous vous interrogez sur le prix d'un détecteur de fumée. Avant de choisir un détecteur de fumée, dites-vous bien que même s'il est important, le prix ne doit pas être le critère principal. Il s'agit en effet d'une question de sécurité domestique, et là, la qualité et le bon fonctionnement du produit doit primer. Vous pouvez trouver des détecteurs de fumée à tous les prix, dont une majorité à une dizaine d'euros. Pour garantir une bonne qualité, il est généralement conseillé de choisir des modèles d'une quinzaine d'euros. Dans une certaine mesure, le prix engage quand même la qualité du produit, par ailleurs, un détecteur de bonne qualité limitera les déclenchements sonores inappropriés. Vous pouvez aussi trouver des détecteurs à 30€. C'est un prix tout à fait convenable pour cet équipement. Ensuite, vous trouverez aussi des détecteurs à 50€. Il s'agit du prix maximum généralement constaté. Sachez aussi que si les prix varient en fonction de la qualité du produit, il diffère aussi en fonction des options proposées, de son autonomie et de certaines caractéristiques spécifiques comme le design. Pour en savoir plus, consultez leguide.com/detecteurs_de_fumee.htm.

Pour votre sécurité, il est désormais obligatoire d'installer des détecteurs de fumée dans votre logement. Tous les lieux d'habitations doivent en être équipés. Mais alors, combien de détecteurs doivent être installés dans votre maison ? La loi indique que tous les lieux d'habitation doivent être équipés d'au moins un détecteur de fumée. Il n'y a en effet pas de règle quant à la quantité de détecteurs à installer. Il est simplement recommandé d'installer un détecteur par étage dans les maisons ou les appartements comportant plusieurs étages. De même, pour les logements disposant d'une grande surface, il convient d'installer plusieurs détecteurs. Vous devez ainsi installer vos détecteurs de fumée dans les lieux de circulation comme vos couloirs ou paliers au point le plus haut et à distance des parois. En revanche, vous ne devez pas les disposer à proximité de votre cuisine ou de votre salle de bain, car ce sont des pièces sources de fumée et de vapeur. Pour en savoir plus, consultez detecteurs-fumee.net/.

Obligatoire en mars 2015, les détecteurs de fumée devront être installés dans votre habitation. L'installation revient à chaque propriétaire, bailleur ou propriétaire-occupant. Mais ensuite, quelles sont les règles d'entretien ? Quelles sont-elles et à qui reviennent-elles ? L'entretien des détecteurs de fumée est très important, car il garantit le bon fonctionnement des appareils, qui eux-mêmes garantissent votre protection en cas d'incendie. N'oubliez pas qu'ils peuvent vous sauver la vie ! Alors avant toute chose, testez vos détecteurs une fois par mois. Il suffit pour cela de presser le bouton de test jusqu'à ce que l'alarme retentisse, ainsi que l'alarme des détecteurs interconnectés. Si vos détecteurs ne sonnent pas lors du test, nettoyez-le ou changez les piles. Vos détecteurs doivent être nettoyés à l'intérieur comme à l'extérieur tous les 6 mois. Vous pouvez passer l'aspirateur sur la grille et essuyer l'extérieur avec un chiffon légèrement humide. Attention à n'utiliser aucun détergent. Sachez également qu'il faudra couvrir vos détecteurs si vous repeignez votre maison, et qu'il ne faudra les découvrir que lorsque la peinture sera totalement sèche, car elle dégage des vapeurs qui peuvent endommager vos détecteurs. Pour en savoir plus, consultez service-public.fr/actualites/003377.html.