Assurance vie
Pour souscrire une assurance vie, vous pouvez vous rendre dans différents établissements. Les assurances vies peuvent en effet être vendues par des compagnies d'assurance, des banques, des mutuelles, sur Internet, mais aussi dans les espaces financiers des grands magasins. Il existe énormément de produits différents. En général, vous devez réaliser un premier versement d'argent à l'ouverture d'un contrat, et l'assureur doit vous remettre des documents légaux, comme le bulletin de souscription, les conditions générales ou la notice d'information. Certains contrats vous imposent d'effectuer des versements réguliers chaque mois, mais ces produits sont déconseillés car ils s'accompagnent la plupart du temps de pénalités en cas d'interruption du paiement des cotisations. Préférez un contrat à versements libres que vous alimenterez à votre gré, y compris par des versements réguliers directement débités de votre compte bancaire. La modification ou l'arrêt de ces prélèvements n'auront aucune conséquence. Sachez aussi que certaines assurances vie associent la protection en cas de décès et la garantie en cas de vie, mais elles sont généralement pénalisantes. Choisissez plutôt de souscrire l'un ou l'autre, soit pour épargner donc, ou pour protéger vos proches en cas de disparition prématurée. Vous pouvez dans tous les cas détenir autant de contrats que vous le souhaitez. Lorsque vous souscrivez un contrat d'assurance vie, l'assurance vous invite à désigner un bénéficiaire en cas de vie, donc vous, et à indiquer des bénéficiaires à qui reviendraient les capitaux si vous veniez à dispara-0ître prématurément. En cas de décès, la désignation des bénéficiaires est libre, et vous pouvez décider d'une répartition non égalitaire entre les bénéficiaires si vous le souhaitez.

Vous envisagez de souscrire une assurance vie, mais avant de vous engager, vous aimeriez en connaître la fiscalité. C'est effectivement un contrat avantageux sur le plan fiscal, notamment grâce aux exonérations sur les plus values ou sur la transmission de patrimoine. Dans l'assurance vie, ce sont les plus-values qui sont défiscalisées. Pour ce faire, vous pouvez retirer tout ou partie du capital épargné à tout moment, mais sachez que c'est au bout de 8 ans que les avantages de l'assurance vie sont les meilleurs. Car lorsque vous retirez tout ou partie de votre argent avant ces 8 années, les plus-values de votre épargne s'ajoutent alors à votre revenu imposable. Et selon la date de retrait, le taux d'imposition variera. Vous avez aussi la possibilité d'opter pour un prélèvement forfaitaire libératoire. Dans ce cas, si votre retrait a lieu avant 4 ans, vous bénéficierez d'un prélèvement forfaitaire libératoire de 35% sur les plus-values, alors qu'il sera de 15% si le retrait a lieu entre 4 et 8 ans. Il faut savoir que cela dépend aussi de votre situation familiale. Si vous êtes célibataires, vous pouvez bénéficier d'un abattement fiscal annuel de 4 600 €, alors que si vous êtes en couple, il sera de 9 200 €. En cas de décès, le capital qui sera versé à vos bénéficiaires désignés sera exonéré de droits de succession. L'exonération sera totale sans limite de montant et d'âge au profit de votre conjoint survivant, du partenaire lié par un PACS ou des frères et soeurs s'ils vivent sous le même toit. S'il s'agit d'autres bénéficiaires, cela dépendra de l'âge auquel vous effectuez vos versements.